L’équité en affaires, vous connaissez?

Publié le 5 avril 2018, par Vachon, Ruth

Tout le monde est pour l’équité… Mais que peut-on faire concrètement pour l’atteindre? Depuis plusieurs années, l’équité s’accompagne d’adjectifs variés : l’équité salariale, l’équité fiscale, l’équité sociale. Bien plus qu’un mot à la mode, l’équité reflète des valeurs importantes qui reposent essentiellement sur la volonté de comprendre les gens et d’offrir ce dont ils ont besoin pour s’épanouir.

À mes yeux, il est crucial de mettre en place des mesures innovatrices et énergiques pour que le monde des affaires s’ouvre plus rapidement au concept d’équité. Nous sommes tous gagnants de vivre dans une société égalitaire, juste, diversifiée et tolérante. Au sein de notre société, les entreprises sont des acteurs clés pour transmettre et véhiculer ces valeurs sociales. Dans une société où 50% des individus sont des femmes, il est important que ces dernières soient présentes dans l’ensemble de la structure de l’entreprise, du plancher jusqu’au plafond. Le vrai… pas le plafond de verre! Donc, qu’elles soient aussi aux commandes d’entreprises.

En affaires, les Québécoises qui dirigent des entreprises sont encore minoritaires et représentent 39,8% des propriétaires d’entreprises. On approche enfin de ce qu’on appelle la « zone paritaire », qui se situe entre 40% et 60%. Et l’avenir s’annonce prometteur, car 51% des nouvelles entreprises, celles qui ont vu le jour l’an dernier, sont dirigées par des femmes. C’est un signe que nous sommes sur la bonne voie!

Par contre, il y a un secteur qui est bien loin de la parité : le secteur de l’approvisionnement. Essayez de deviner le pourcentage des contrats octroyés par les grandes entreprises à des entreprises majoritairement dirigées par des femmes. Les optimistes répondront 40%. D’autres 25%, et les plus pessimistes, probablement 5-10%. Eh bien la réponse est 1%. Vous avez bien lu... C’est bel et bien 1% de la valeur des contrats de grandes entreprises, qui est octroyé à des entreprises dirigées majoritairement par des femmes, selon WEConnect international.

Voici donc un terreau fertile pour faire progresser significativement le concept d’équité en affaires. Depuis 7 ans, le Réseau des Femmes d’affaire du Québec (RFAQ) ne ménage pas ses efforts pour mettre en œuvre diverses actions pour faire grimper ce microscopique 1% : représentations gouvernementales, organisation d’activités de formation, de réseautage ou de maillage, mise sur pied de missions commerciales et tout récemment, l’élaboration d’un projet pilote.

C’est dans cette veine que le RFAQ s’est réjoui du dernier budget fédéral, qui entend augmenter à 15% la part des marchés publics fédéraux à des PME dirigées par des femmes. Ça, c’est un geste concret qui peut faire une grande différence, le gouvernement fédéral étant le plus gros acheteur de biens et de services au Canada.

Pourquoi ne pas utiliser ce budget fédéral comme d’un point tournant et entamer un véritable virage vers l’atteinte de l’équité en affaires? Cette décision gouvernementale pourrait influencer d’autres gouvernements et d’autres grandes corporations. Ce pourrait être le début d’une petite révolution des pratiques d’affaires permettant aux femmes de prendre leur juste place comme fournisseurs de biens et de services. En fait, non seulement pour permettre aux femmes de prendre leur place, mais aussi de contribuer activement à l’essor de notre économie! Il ne faut pas oublier que la Banque Royale du Canada évaluait qu’une augmentation de 10% du nombre d’entreprises détenues par des femmes d’ici 10 ans pourrait faire grimper leur contribution économique à 198 milliards de dollars. C’est énorme!

Et si vous étiez tentés par l’aventure… qu’est-ce qu’il vous faudrait? Pour augmenter vos chances de réussite, ça prend une personne clé au sein de votre entreprise. Quelqu’un qui croit aux valeurs d’équité, de diversité et d’inclusion. Une personne influente qui portera le dossier au sein de votre organisation et qui en fera une véritable priorité. Cette personne mettra en place un plan d’action assurant les changements de pratiques et mesurera vos progrès et vos résultats. Ce sera votre champion(ne) de l’équité en affaires.

Faisant notre part dans l’émergence de cette petite révolution, le RFAQ organise, en mai prochain, la 5e édition de la conférence Cap vers la réussite, qui permet à de grandes entreprises de rencontrer des femmes entrepreneures. De part et d’autre, elles pourront échanger et voir comment elles peuvent travailler ensemble. De nombreuses grandes corporations ont déjà confirmé leur intention de stimuler l’entrepreneuriat féminin en participant à l’événement : Accenture, Aubainerie, Banque de développement du Canada-approvisionnement (BDC), Bell, Bureau des petites et moyennes entreprises (BPME), Bureau en Gros, Cascades, Centre d’entreprises et d’innovation de Montréal (CEIM), Exportation et développement Canada (EDC), Groupe Compass Québec, Home Dépôt, Investissement Québec, Mayrand, Merck, Mikes, Port de Montréal, Sodexo, Uniprix, Ville de St-Jean-sur-Richelieu et Vidéotron.

Et vous? Aimeriez-vous faire partie des pionniers de cette révolution? Faire preuve de leadership et mettre en place des mesures innovantes pour atteindre l’équité en affaires? Les possibilités sont infinies, il ne manque que vous!

Haut de page